30 avril 2020

Sur site pendant le confinement, nos consultants témoignent

Xavier et Laura font partie des salariés qui continuent de se déplacer sur leur lieu de travail pendant la période de confinement. Conditions spéciales, gestes barrières et ambiance, ils nous racontent leur quotidien.

témoignages consultant agap2

Xavier, consultant agap2 aix-en-provence

« Je travaille chez Imerys Aluminates et m’occupe des approvisionnements de pièces et matériels pour la maintenance, la production, les travaux, la sécurité et le magasin.

Je suis très sollicité, souvent par téléphone et par mails, mais pas que.

Dans nos locaux, les portes restent ouvertes afin d’éviter la manipulation des poignées.  

Les gestes barrières sont appliqués dans l’ensemble et l’ambiance de travail reste correcte.

Le port du masque, lorsqu’on est plusieurs à travailler à proximité ou en espace confiné, me semble assez important pour qu’on essayer d’en prendre l’habitude.

Il serait intéressant de préciser comment le mettre, le porter, le retirer.

Pour la suite, il faut tenir jusqu’à ce que tout le monde soit protégé, ralentir la propagation en appliquant suffisamment les gestes barrières,

Lapalissade ? »

 

Laura, consultante agap2 life sciences paris

« Je suis en mission chez Aptar Pharma, entre Val de Reuil et Le Vaudreuil. Ma mission est de développer et valider une méthode de dosage de composés volatils cibles dans des matières plastiques par HS-GC-FID. Cette mission se compose également de la mise en place de la méthode au laboratoire de contrôle, l’établissement des spécifications sur la matière, la rédaction des plans d’études, des modes opératoires, des rapports de validation et des rapports d’établissement des spécifications.

Mes journées sur le site se passent plus ou moins comme avant le confinement. Les différences sont le fait que mon site est confiné. Nous n’avons donc plus accès à la cantine (j’apporte mes repas).

Afin de respecter les distances de sécurité, plusieurs d’entre nous ont changé de bureau. Nous avons à disposition du gel hydroalcoolique et des masques chirurgicaux lorsque pour une quelconque raison nous devons être à proximité les uns des autres. Je me sens donc plutôt en sécurité, même si la meilleure sécurité aurait été de rester chez soi.

Comme dit précédemment, il peut arriver de travailler à proximité d’un collègue. Dans ce cas, les deux personnes se munissent d’un masque.

L’ambiance au quotidien est plutôt correcte, meilleure qu’au début du confinement je pense.

Le conseil à ceux qui vont potentiellement reprendre leur mission est évidement de respecter les gestes barrière, de ne pas « psychoter » et de faire remonter si ils ne se sentent pas en sécurité.

Mon ressenti sur l’après par rapport à ma mission est que les choses ne vont pas forcément changer. J’espère juste que tout le monde ne reviendra pas sur site (service informatique par exemple), et que l’on pourra garder les bureaux qui nous permettent de respecter les distances de sécurité. Je ne sais pas si notre site restera confiné, si nous aurons accès à la cantine ou si je pourrais retourner sur l’autre site (étant partagée sur deux sites différents). »