Traiter la coordination de la réalisation d’un parc éolien de 8 turbines

Franck, Site Manager, nous parle de son nouveau projet (GC / VRD) + Elec s’intègre dans un projet global pour la réalisation d’un parc éolien de 8 turbines (total : 16 mégawatts) sur un site près de Sains Richaumont Aisne (02).

Mon rôle de superviseur général a pour objectif de traiter la coordination et l’avancement du chantier dans un délai court (quelques mois) afin de réaliser, dans les meilleures conditions économiques, de sécurité et écologiques, les accès, les plateformes et les fondations des éoliennes.

objectif : interdire la suppression des arbres et le maintien de l’écosystème dans un environnement industriel

L’objectif est d’être apporteur d’actions correctives immédiates améliorant tant l’aspect général du chantier dans son environnement naturel, que des solutions économiquement viables pour le bon déroulement du chantier, permettant ainsi d’éviter toute non-conformité génératrice de coûts supplémentaires et de pertes de temps.
 

Quelques chiffres montrent l’ampleur du chantier :

  • 6.000 tonnes de terres déplacées
  • 2.000 tonnes de pierres de carrières pour la réalisation des Travaux
  • 1.500 mouvements de camions bennes
  • 45 à 50 toupies béton par coulage (pour 1 éolienne)
  • 380 m3 de béton par éolienne (env. 920 tonnes)
  • 250 tonnes d’acier par éoliennes

Une bonne planification et une coordination entre les différents intervenants sur site sont les clés de la réussite, mais il faut être en mesure d’anticiper les éventuels problèmes qui peuvent survenir et avoir une réactivité immédiate sur des modifications à réaliser suivant la réalité terrain.

 

SITE MANAGER : un rôle de coordinateur

Ce type de projet impose une présence régulière (et donc des déplacements), une vigilance sur l’avancement, un bon suivi administratif (Weekly report), et une gestion humaine tant des intervenants que des propriétaires sur sites avec lesquels il est important de maintenir  de bonnes relations.
Après les travaux, il restera une gestion documentaire importante à réaliser justifiant l’ensemble des travaux et des contrôles effectués.

Le bon déroulement de ce type de projet impose une bonne anticipation et une réactivité. Il ne faut pas oublier que « le diable se cache dans les détails » et tout événement traité avec réactivité évite des situations à risques, ainsi que les blocages, permettant ainsi un maintien des coûts et délais.