Fév 2021

Joe, Ingénieur CVC, met son expertise à profit chez Celsius Energy ™, une start-up qui conçoit et réalise des installations géothermiques sur mesure pour le chauffage et la climatisation des bâtiments tertiaires et collectifs.

Projets Industrie

La chaleur naturellement stockée dans le sous-sol de notre planète représente une formidable source d’énergie. Moins médiatisée que le solaire ou l’éolien, la géothermie offre pourtant des avantages indéniables en termes d’efficacité énergétique, de fiabilité et de protection de l’environnement.

 

Moins 90% d’émissions de CO2


A l’inverse du solaire et de l’éolien, la géothermie est non intermittente et propre (pas de déchets à stocker, très peu d’émissions de CO2). Elle est disponible tout au long de l’année pour chauffer et climatiser les bâtiments indépendamment des conditions extérieures. La solution géothermique proposée par Celsius permet de diviser par 10 l’empreinte carbone des bâtiments, en éliminant 90% des émissions de CO2 par kWh générées par rapport à la solution de référence en France (gaz et groupe froid). Celsius résout aussi d’autres problèmes liés à la climatisation : les systèmes aérothermiques rejettent une quantité non négligeable de chaleur dans les rues. D’après les experts, « Si tout le monde utilisait la climatisation, on aurait une augmentation de température dans les rues de Paris d’environ 3 °C ». Celsius capte la chaleur extraite des bâtiments rafraîchis en été et la stocke dans le sol, ce qui fournit l’énergie pour le chauffage en hiver.

 

Un système unique de forage


Le système sur lequel je travaille comprend en sous-sol un échangeur géothermique fermé en forme d’étoile qui va permettre d’échanger la chaleur avec le sol. Les sondes sont installées jusqu’à 200 mètres de profondeur. Ces sondes sont reliées en surface à la pompe à chaleur qui permet d’échanger les calories avec le sous-sol pour les fournir au bâtiment en hiver et les extraire en été. Ce système nécessite une surface au sol extrêmement réduite pour la réalisation des forages grâce à une technologie innovante de forages inclinés. La faible empreinte au sol après réalisation et pendant la construction permet de s’adapter à la plupart des bâtiments, y compris en milieu urbain dense.

 

Un enjeu écologique et politique


Actuellement, je participe à la conception et l’exécution de la solution sur le projet de Clamart. Celsius a décidé de tester le système sur leur propre bâtiment pour remplacer le système actuel (chaufferie gaz et groupe froid). Ce projet sera un modèle démonstratif pour les clients. Mon rôle est concrètement de développer et d’optimiser les synoptiques et les circuits hydrauliques des solutions proposées dans le but d’améliorer au maximum le rendement de l’installation, d’étudier et comparer les offres au regard des critères du cahier des charges et de développer le maquettage 3D du local technique. J’aime travailler sur ce projet car au-delà d’être une réponse écologique aux enjeux climatiques, il a une dimension politique, plus que jamais d’actualité. Le Président Macron a décidé d’inclure la rénovation énergétique des bâtiments dans son plan de relance de l’économie post-Covid-19. La géothermie est clairement une réponse qui peut être apportée pour assurer de manière durable l’efficacité énergétique des bâtiments.