Mar 2020

Dépassement de soi, performance, aventure… toutes les conditions étaient réunies pour qu’agap2 soutienne Maxime, Business Manager depuis deux ans, dans sa participation à la mythique course « La Cape Epic » qui a lieu en mars dernier.

Actualités

Les 8 jours de course, les 624 km à parcourir sur les pentes vertigineuses de Table Mountain, et les quelques 16 650m de dénivelé n’ont pas fait peur à notre agapien. « La Cape Epic, c’était un projet que j’avais en tête depuis 3-4 ans. agap2 m’a permis de prendre environ trois semaines de congés et m’a aidé financièrement pour pouvoir concrétiser mon projet. J’ai beaucoup de chance d’appartenir à une société qui me permet de trouver mon équilibre et de réaliser des projets personnels complètement dingues. » témoigne Maxime, qui termine avec son coéquipier 91ème de leur catégorie et 162ème /700 au classement général de cette course réputée pour être une des plus difficiles au monde.

maxime

Maxime, tu es business manager chez agap2 depuis maintenant deux ans. Être business manager et sportif de haut niveau, c’est possible ?

Oui c’est possible. J’ai réussi à trouver mon équilibre entre ce métier très prenant et la pratique du cyclisme en compétition. Je m’entraîne 15 heures par semaine avec des séances de 2 à 3 heures le soir, et de 4 à 5 heures le week-end. Le métier de Business Manager ressemble beaucoup à mon sport. C’est très challengeant, il faut sans cesse penser au moindre détail pour obtenir les meilleurs résultats.
Tu as commencé le cyclisme en compétition à l’âge de 16 ans. A quel niveau es-tu arrivé ?
En 9 ans, j’ai participé à près de 200 compétitions. Je suis en catégorie « elite » depuis 5 ans, c’est-à-dire que je cours la plupart du temps avec des professionnels. Mes meilleurs résultats sont en compétition de cross-triathlon, un enchaînement d’épreuves de natation, de vtt et de course à pied. Je suis arrivé 3ème au championnat du monde de cross-triathlon en 2016 à hawaï, j’ai été champion de france en 2017 et champion d’europe en 2018 de cross-triathlon (catégorie 25-29). J’ai également réalisé de bons résultats en catégorie « elite vtt » aux côtés des meilleurs mondiaux.

Dans quelques jours, tu vas participer à la course mythique la cape epic en afrique du sud. Quels sont tes objectifs pour cette course ?

Premièrement finir la course ! Sans problème physique, ni mécanique. C’est la course la plus dure. Une course de huit jours dans le désert, sous 30°c, avec 17 ooo m de dénivelé, 650km de vtt… nous allons courir dans la catégorie « professionnel », aux côtés de champions du monde, de champions olympiques. Être dans le top 40, ça serait génial.

Toute l’agence de Lyon est derrière toi pour te soutenir, tu penseras à nous pendant la course ?

la cape epic, c’est un projet que j’ai en tête depuis 3-4 ans. agap2 m’a permis de prendre environ trois semaines de congés et m’a aidé financièrement pour pouvoir concrétiser mon projet. J’ai beaucoup de chance d’appartenir à une société qui me permet de trouver mon équilibre et de réaliser des projets personnels complètement dingues. Mes collègues me prennent pour un fou, mais ils comprennent ma passion et s’intéressent. Et je les en remercie.